La photographie aérienne, par Margaret Bourke-White

Margaret Bourke-White est une pionnière de la photographie aérienne et de la ville vue d’en haut. Photojournaliste pour des médias renommés (Fortune, Life, Vu, etc.) elle est la première journaliste occidentale a être autorisée en URSS (en 1930) avant de devenir la première femme correspondant de l’armée américaine. Pendant la seconde guerre mondiale elle offre notamment des clichés de villes dévastées qui feront le tour du monde et couvrira par la suite de nombreux conflits. Dans cette vie bien remplie (19041971), Margaret Bourke-White suit notamment Gandhi dans ses derniers jours, jusqu’à son assassinat.

margaret-bourke-white-05
Cette photo en haut du Chrysler Building, montre Margaret Bourke-White surplombant New York en 1935.
Quelques années plus tôt, elle avait déjà été photographiée du haut du même immeuble, alors encore en construction.

01203589.jpg

Photographiée sur l’échafaudage entourant l’édification du Chrysler Building, à l’âge de 27 ans, on la voit admirer la ville; une ville qui a bien changé depuis cette année 1931.

 

margaret-bourke-white-new-housing-project-with-the-manhattan-bridge-in-the-bckgrd-on-the-east-side-of-the-city
Elle s’intéresse aux nouvelles formes urbaines, comme ici un ensemble de nouvelles tours d’habitation au pied du Manhattan Bridge.

 

Midtown Manhattan (with the entrance to a cross-river tunnel visible at lower left) photographed from a helicopter, 1952

 

Elle montre la porte d’entrée automobile dans le Midtown Manhattan, le tunnel qui traverse l’Hudson River débouchant à cet endroit (en bas à gauche de l’image). Photographie réalisée en hélicoptère en 1952.

 

margaret-bourke-white-aerial-view-of-suburban-housing-development-outside-of-philadelphia
Elle immortalise ici le développement immobilier basé sur la maison individuelle, en périphérie de Philadelphie. De la métropole dense qui se dresse à Manhattan, jusqu’au développement de la banlieue américaine, les clichés sont des témoignages précieux des formes urbaines américaines du début du 20siècle.

 

Chicago's famous Wrigley Building
Les premiers gratte-ciel de Chicago, tels qu’ici le Wrigley Building, apparaissent presque petits. Comme si la photographe réussissait à ramener le gigantisme de cette époque à une échelle plus humaine.

 

Margaret Bourke-White, Garment district, New York City, 1930
Dans le New York des années 1930 (Garment district), elle photographie une foule d’hommes d’affaires, tous couverts de leurs chapeaux, dans le cadre d’un témoignage sur le style vestimentaire réalisé pour Life.

 

JourneeDeLaFemme
Margaret Bourke-White a été une femme d’avant-garde sur plusieurs plans. Figure marquante du journalisme et de la photographie, elle nous a offert bien d’autres clichés que ceux présentés ici. Avant les photo-satellites et pendant une période mouvementée,  elle a bravé de nombreux risques et pas seulement en surmontant le vertige. Elle qui affirmait « Aucune image n’est pour moi sans importance », nous offre un héritage photographique immense.

 

Photos: Margaret Bourke-White—Time & Life Pictures/Getty Images
8 mars 2015, Journée de la femme.
par Félix Gavel

 

À propos Urbabillard
Partager la ville

2 Responses to La photographie aérienne, par Margaret Bourke-White

  1. Ping : Complément au cours L H1 | "Seules les traces font rêver."

  2. Ping : Ces femmes qui transforment la ville | Urbabillard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :