La nature sauvage contraste avec la laideur fonctionnaliste des villes

Un harfang des neiges a été photographié au-dessus de l’autoroute 40, à Montréal. Survolant des infrastructures autoroutières qui  n’ont rien d’enthousiasmant d’un point de vue esthétique, cet oiseau contraste par son panache.

Gif Harfang

Ces images rappellent que la nature sauvage n’est jamais loin des villes. La beauté de l’animal est une raison de plus pour mieux préserver les habitats fauniques.

12469589_665642786872224_897461371856922064_o

Le regard intrigué de cette chouette emblématique semble ainsi questionner la laideur de nos villes. Entre le fonctionnalisme de nos infrastructures et la beauté de l’oiseau, le contraste est saisissant.

 

 

Article connexe:

Des tours végétales flottantes pour la faune

 

 

Source: RadioCanada

 

À propos Urbabillard
Partager la ville

3 Responses to La nature sauvage contraste avec la laideur fonctionnaliste des villes

  1. Ping : Les oiseaux migratoires visitent nos villes, accueillons-les! | Urbabillard

  2. Ping : Les oiseaux migratoires visitent nos villes; accueillons-les! | Patrick Rioux

  3. Ping : La nature sauvage contraste avec la laideur fon...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :