L’automobile rend fou: les années ’50 s’en inquiétaient

 

Cette animation de Disney (« Automaboule ») pleine de sens critique montre comment Monsieur piéton devient Monsieur automobiliste, en oubliant tout sens du civisme.

Dans les même années (1950) l’automobile est présentée par d’autres comme la solution ultime de la modernité, un vrai gage de sécurité, justement parce que la voiture évite d’être piéton: La voiture du futur.

Pour Disney, la congestion inévitable liée à l’automobile pousse à imaginer un nouveau moyen de transport. Dingo, grâce au « pogostick » s’épargne ainsi le fardeau du trafic: Le transport sur ressort de Disney, imaginé en 1943.

Pour finir. notons que les années ’50 développent de multiples réflexions sur la place de l’automobile dans nos villes. La nouvelle « Le piéton » (The pedestrian) de Ray Bradbury, voit la société traiter ceux qui se déplacent à pied comme des arriérés, des aliénés. L’auteur de science-fiction n’imaginait pas seulement que nos sociétés brûleraient des livres (Fahrenheit 451), il imaginait aussi qu’on criminaliserait les piétons. Cette fiction interpelle: nous sommes tous piétons, mais l’organisation de l’espace et le code de la sécurité routière ne sont pas faits pour la marche.

Plus de soixante ans après ces réflexions sur le partage de la rue, est-ce  bien différent?

 

 

À propos Urbabillard
Partager la ville

2 Responses to L’automobile rend fou: les années ’50 s’en inquiétaient

  1. Ping : Le piéton, ce criminel – Ray Bradbury | Urbabillard

  2. Ping : L’automobile rend fou – Dingo (1950...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :