L’urbanisme contestataire

L’urbanisme est normatif. Cette discipline cherche à ordonner la ville, à la réguler. Mais la ville ne se fabrique pas simplement sur un plan d’aménagement ou dans les lignes d’un règlement.

urbanist-protester

En ce sens, l’urbaniste est  trop souvent conformiste.  Il uniformise la forme des bâtiments, encadre les matériaux et sépare les fonctions. Par l’application des règlements, il limite les hauteurs, impose des distances et exige des cases de stationnement pour toutes constructions.

Peut-on néanmoins résumer l’urbanisme au contrôle du territoire?

Parfois oui, lorsque la vision politique est absente et que la planification devient un outil de standardisation des quartiers pour sa mise en marché. Cette approche a directement conduit à la ségrégation des quartiers. Elle a aussi démontré ses limites vu la piètre qualité de nombreux développements urbains récents: l’uniformité n’est pas garante de la qualité.

Il faut cependant opter pour une vision élargie de cette discipline, qui voit tous types de professionnels, de citoyens  et de groupes œuvrer à l’amélioration de la qualité de vie des quartiers.

« L’urbanisme, science et art de l’aménagement, se trouve au croisement de toutes les sciences humaines. Il ne peut être revendiqué par personne car le géographe ou le sociologue, l’ethnologue ou l’historien, l’économiste ou le psychologue sont tous aussi utiles pour faire apparaître dans l’espace la véritable figure de la civilisation qui se défait et se refait perpétuellement en nous et autour de nous ».

Des Hommes et des villes, P.H.Combart de Lauwe, 1963.

Dès lors, il importe de ne pas abandonner l’urbanisme aux technocrates, afin que les forces vives qu’on retrouve dans la population participent pleinement à l’essor de nos villes. On a beaucoup à apprendre des mouvements sociaux, afin que les villes encouragent l’inclusion socioéconomique plutôt que la ghettoïsation et le repli sur soi.

Merci aux Amis du champ des possibles de réinventer une vie de quartier par une friche urbaine et la passion de l’écologie. Merci Patsy Van Roost , d’apporter ta poésie de fée des quartiers. Merci à ceux qui défendent le Parc des Gorilles. Merci à ceux qui ont participé au Village au pied du courant. Merci au Centre d’écologie urbaine de Montréal. Merci le Vélurbaniste, de parler transport durable à Québec!

Merci à tous ceux qui transforment la  ville à leur manière.

Merci finalement, à tous les urbanistes, qui œuvrent dans les municipalités, au privé ou dans le communautaire, en tentant de faire du développement urbain cohérent, mieux fait pour l’Humain et pour la préservation de l’environnement.

Alors que les États-Unis entrent dans une phase de tensions exacerbées par les politiques de Trump, le rôle de l’urbanisme est aussi celui de la contestation. En effet, l’espace public est par définition l’espace de la rencontre, c’est aussi le lieu des représentations symboliques et de l’expression des libertés citoyennes.

Next City a tout récemment diffusé une publication électronique The Urbanist Protester contenant des essais sur l’histoire de la protestation dans les villes, sur le rôle du territoire dans les mouvements de justice sociale et sur la façon dont la protestation change selon les villes. La démarche vise à donner des idées à l’ensemble des citoyens pour que chacun soit, à sa manière, un urbaniste contestataire.

Chaque citoyen, chaque artiste, chaque ingénieur, peut participer à la résistance urbaine, en refusant les frontières idéologiques et les frontières urbaines qui nous cloisonnent.

Félix Gravel

Télécharger gratuitement The urbanist protester

Advertisements

À propos Urbabillard
Partager la ville

3 Responses to L’urbanisme contestataire

  1. A reblogué ceci sur Urbanisme – Aménagement – Fiscalitéet a ajouté:
    Une vision intéressante de militantisme urbain

  2. En tant que phénomène et organisme complexe (et dont la complexité croit à vue d’œil), l’urbain devrait effectivement être pensé de manière flexible et transdisciplinaire. Vivement la fin des silos dans la fabrique de la ville!

  3. Ping : L’urbanisme contestataire | espace-approp...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :