Place des nations : la question de l’intégrité du patrimoine

Abandonnée depuis des années, la Place des Nations est en pleine dégradation. Montré comme site de patrimoine en danger par Héritage Montréal, la survie du lieu posait jusqu’à peu de nombreuses interrogations. On apprend avec bonheur que ce lieu phare de l’Expo 67 sera restauré d’ici 2017, au coût de 12,5 millions de dollars. Annoncée comme une partie intégrante du projet d’aménagement et de mise en valeur du Parc Jean-drapeau, cet investissement s’inscrit dans le cadre du 375e anniversaire de la fondation de Montréal. La restauration de la Place des Nations pose néanmoins la question de l’intégrité des lieux. Nous vous proposons de faire le point sur la situation.

Une figure de proue de l’Expo 67

La Place des Nations a été construite alors que Montréal s’ouvrait sur le monde en accueillant l’Exposition universelle de 1967.

L’idée de départ est celle d’une « Place des Peuples », « une vaste figure de proue représentant le Canada souhaitant la bienvenue aux nations[1]. ». Servant à accueillir les manifestations officielles, culturelles et folkloriques de l’Expo, ce point de rassemblement se voulait un lieu moderne. L’architecte André Blouin, disciple de Perret, a revisité l’idée que l’on se fait d’un amphithéâtre classique.  Lire la suite

Publicités