Le projet Air de Vincent Laforêt

Rarement la photographie aérienne n’a pu capter les villes de nuit à de telles hauteurs en hélicoptère et avec une si grande qualité.

Best

Vincent Laforêt, co-récipiendairedu Prix Pulitzer pour ses photographies suite aux événements du 11 septembre, survole les métropoles du monde avec son projet Air. On peut ainsi survoler New, York, San Francisco, Las Vegas et de nombreuses autres villes sont à venir. Voici un aperçu de ces virées nocturnes vertigineuses.   Lire la suite

Nouvel an: vues 360 degrés

Pour célébrer l’arrivée de la nouvelle années, voici deux photos à 360 degrés prises à New York et à Londres:

Vue 360 degrés au cœur du nouvel an à Times Square, New York  

Times Square

Lire la suite

Archives: le déneigement à la force des bras

Les tempêtes de neige ont leur lot d’inconvénients mais elles offrent aussi des paysages splendides. Grâce aux images d’époque, on a une idée de l’ambiance urbaine lors des épisodes les plus neigeux.

Déneigement

Le déneigement était autrefois réalisé à la pelle, par des équipes d’intervention municipales et par les citoyens.
Lire la suite

La construction du paysage urbain, le temps d’un ascenseur

La construction de New York a conduit à une véritable course en hauteur sur l’île de Manhattan. Le paysage urbain est constitué de gratte-ciel qui ont été érigés dans une subite ascension de l’architecture verticale, constituant le skyline que l’on connaît aujourd’hui. Le temps d’un trajet en ascenseur, soit les 47 secondes permettant de monter au sommet du 1 World Trade Center, on observe 515 années d’urbanisation condensées.

On souhaite que les mises en scène de l’histoire urbaine soient plus souvent revisitées de la sorte, permettant ainsi de nous éviter la musique d’ascenseur en nous faisant prendre conscience de l’évolution des villes. Lire la suite

La ville dessinée par «l’homme caméra »

La ville dessinée par Stephen Wiltshire, surnommé «l’homme caméra », est pleine de séduisantes arabesques. Autiste diagnostiqué à l’âge de 3 ans, il commence à parler à 5 ans et sera finalement diplômé de la City and Guilds de l’Art School de Londres en 1998. Stephen Wiltshire nous offre des perspectives fascinantes sur la ville. Après avoir esquissé la vue Londres depuis la tour The Shard, il apparaît dans un documentaire de la chaîne de télévision franco-allemande Arte, en dessinant de mémoire ufn panorama de Rome, ville qu’il a survolée seulement une heure!
Globe of Imagination

New York « Globe of Imagination »

Doté d’une mémoire dit « eidétique », rattachée au syndrome du savant, il reproduit les paysages urbains avec une extrême précision. L’expression artistique est un langage puissant! Lire la suite

« Il était une fois…demain » par Chris Morin

Dans sa série d’oeuvres « Il était une fois…demain », Chris Morin s’imagine les grandes villes du monde, submergées par la nature. Son propos est un mélange d’utopie écologiste et de dystopie de la ville actuelle. Le bitume et l’asphalte, rois et reines de l’espace urbain sont envahi par la végétation.

New York City - Manhattan

 « À l’aube du XXI ème siècle, à la suite d’un événement de nature inconnue, les hommes ont disparu de notre planète. Peu à peu, la nature a repris ses droits dans les contrées les plus urbaines, pour donner naissance à un monde… transfiguré (…)» Lire la suite

« En orbite », maximisation de l’espace industriel

La roue tourne sur elle même et permet d’utiliser la hauteur d’un bâtiment industriel de Brooklyn. Les artistes Ward Shelley et Alex Schweder proposent un nouveau mode de cohabitation à travers l’oeuvre « In orbit ». Pendant 10 jours, les deux artistes ont vécu dans cette roue de plus de 7,5 mètres de hauteur. L’un s’est installé à 9 mètres au dessus du sol, tandis que l’autre a pris ses quartiers à l’intérieur de la roue. Passant du bureau, au fauteuil ou au lit, les deux artistes doivent coordonner leurs mouvements.

Hamster-Wheel-Scott-Lynch-1-600x449

Une « cuisine-salle de bains » a même été intégrée…! Ce mode de vie offre un confort spartiate, s’apparentant aux vols spaciaux, d’où le nom de l’oeuvre « en orbite » et les combinaisons oranges des deux artistes.  N’y a t’il pas quelque chose à tirer de cette utilisation de l’espace? Lire la suite

Des cartes abstraites de différentes villes du monde

Voici une exploration abstraite des villes du monde. L’artiste Jazzberry Blue est basée à Toronto et travaille à partir de cartes de grands centres urbains. C’est une nouvelle perception des différentes morphologies urbaines qui nous est offerte.
Villes du mondeLes formes multiples des tissus urbains constituent un kaléidoscope aussi esthétique qu’intéressant. Lire la suite

Dernière phase du High Line Park

Le High Line, cet immense réseau de parcs interconnectés au cœur de Manhattan, va être complété à la fin 2014. Ouvertes depuis 2009 et 2011, les précédentes sections ont permis de reconvertir une voie ferrée suspendue au dessus des rues de la ville. Le design de la 3e et dernière phase qui a été dévoilé laisse entrevoir une immense zone réaménagée (la plus grande surface du proje du Hihgh Line Park). La reconvertion d’ une immense cour de triage ferroviaire est visée pour cette section du High Line appelée The Spur. Les espaces publics sont  singularisés avec du mobilier urbain différent en fonction du lieu, selon les panoramas possibles et selon l’ambiance des lieux. Des éléments distinctifs sont donc dispersés, intégrant l’approche paysagère en visant l’expérience urbaine.  C’est une immersion dans un nouveau microcosme qui est proposée:

Vue d'ensemble du passage menant au bol vert

Vue d’ensemble du passage menant à « The Spur »

Suspendu au dessus des rues, planté comme un rocher, un élément polarisant attire l’attention. Une structure en forme de bol semble suspendue au-dessus de West 34th Street.

Vue à l’intérieur du Spur, amphithéâtre végétalisé

Un amphithéâtre sera construit dans le bol, inspiré par l’idée d’un théâtre de verdure. C’est un contraste, la ville est mise en scène dans un écrin vert. Amener une place publique en pleine nature, rassembler, dans des lieux de sociabilité à échelle humaine: c’est l’urbanité newyorkaise qui est réinterprétée! Mettant l’emphase sur la qualité des aménagements et l’immersion dans de nouveaux espaces verts, les concepteurs sont James Corner Field Operations et Diller Scofidio + Renfrla pour la Ville de New York. Lire la suite

Urbex: les explorateurs urbains

En hauteur, au sommet des gratte-ciel, on découvre des paysages magnifiques. Cependant, les points d’observation sont rarement accessibles, souvent privés et fermés au public. Les explorateurs urbains vont à l’assaut de ces panoramas  de l’extrême et nous offrent des perspectives stupéfiantes. Partout à travers le monde, des passionnés en font une manière de voyager, une façon de redécouvrir la ville et de se procurer des sensations fortes.

On désigne ces explorateurs de « skywalkers », ceux qui marchent dans le ciel . Un goût du risque autant qu’un esprit militant anime ces intrépides photographes et squatteurs des hauteurs. N’hésitant pas à sauter une clôture, à ouvrir une porte close ou à escalader un mur, ils s’approprient la ville le temps d’une prise de vue et parfois un peu plus.

Rooftopping movment

En Angleterre, le mouvement « urbex » est né de la contraction du mot « urban » et « exploration ». Les « urbexplorateur »  n’hésitent pas à utiliser des termes propres au design urbain afin d’affirmer une appropriation consciente de la ville. Le mot « sloap » (Space Left Over After Planning) est un espace résiduel, un lieu que l’aménagement urbain a laissé de côté, et c’est ce genre d’endroits qui est leur cible. Lire la suite

New York soigne ses espaces publics

Le plan de réaménagement des espaces publics de Midtown East sur l’île de Manhattan a récemment été dévoilé. Les plazas, ces places new yorkaises à « échelle humaine », sont de plus en plus nombreuses. L’expérience du piéton, la possibilité de s’asseoir et de profiter des espaces publics guident ce plan.

Grand Central, projet de réaménagement

Le projet de réaménagement autour de la gare « Grand Central » montre un partage de l’espace public entre sites pour la détente, lieux pour s’asseoir avec connexion Wi-Fi et allée centrale pour les déplacements cyclistes et piétons. Le plan de déploiement du réseau Wi-Fi montre d’ailleurs que l’accès internet est de plus en plus pris en compte dans la planification urbaine. Lire la suite

New York face à la hausse du niveau de la mer

Adapter la ville aux changements climatiques, c’est aussi prévoir la hausse du niveau de la mer. De nombreux endroits sur terre sont menacés et notamment les grandes villes américaines côtières.

New York a longtemps profité de sa position géographique mais face a des inondations récurrentes, des solutions durables devront être trouvées.

Le Directeur du département d’urbanisme de New York a récemment affirmé que les barrières anti-inondations telles qu’elles ont été construites à Rotterdam pourraient protéger la ville des ouragans, des tempêtes et des inondations qui risquent de frapper la ville de plus en plus souvent. Il faut dire que l’expertise néerlandaise en la matière est forte: 15% des Pays-Bas sont constitués de polders. C’est à dire que l’urbanisation s’est faite en gagnant du terrain sur la mer, la plus part du temps par ensablement et construction de digues. De nombreuses villes sont construites sous le niveau de la mer mais qu’arrivera t’il des villes qui n’ont pas été prévues pour cela?   Lire la suite

Architecture de bois pour revitaliser Brooklyn

Les voies d’eaux étaient très utilisées durant la glorieuse période industrielle de New York. Marchandises et matières premières se retrouvaient dans la métropole pour être utilisées, transformées ou redistribuées. En proposant de relancer la construction en bois, les canaux fluviaux historiques pourraient redevenir des voies de transport incontournables, en plus de concevoir des modes de construction plus écologiques.

Le Concours d’architecture : «Timber in the city » a  été mis de l’avant par l’industrie du bois et l’association collégiale d’architecture américaine, il permet d’imaginer  la revitalisation urbaine en tirant profit de la forêt au Nord de New-York.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le site d’intervention est localisé dans le quartier de Red Hook, anciennement la partie la plus active du port de New York. Le quartier est enclavé mais connaît un certain renouveau. Un projet étudiant conçu en 2009 à Montréal avait déjà proposé un développement du site, intégrant l’art et jouant sur les particularités du quartier. Le redéveloppement de ce waterfront newyorkais est resté un enjeu particulièrement stratégique.

L’idée du concours a été de réorienter le développement urbain sur la base de bâtiments fabriqués à partir de ressources renouvelables, tout en offrant du logement abordable, en innovant avec des matériaux en bois, en offrant des environnements de travail et des milieux de vie sains. Lire la suite

Vertige d’acier

Les Iroquois (« Mohawks ») sont le peuple des « maisons longues ». Leurs constructions, qui dépassaient les 60 mètres de long, témoignaient d’un savoir-faire ancestral qui est encore un fort symbole identitaire.

New York State Museum

« Maison longue ». Source: New York State Museum

De la hutte longue traditionnelle au gratte-ciel aujourd’hui, il semble y avoir un monde. Et pourtant, cette transition vers la modernité a conduit les Iroquois à construire de nombreuses tours d’acier. Il est remarquable que ces bâtisseurs et charpentiers aient été de grands artisans de l’édification du skyline de New-York!

Devant le Chrysler building

Construction devant le Chrysler building.  Source: Mohawk Cultural Center

Une croyance tenace a collé à la peau des Irokois, qu’on disait sans peur des hauteurs. Entre l’inné et l’acquis, c’est bien les savoirs et les techniques qui se sont transmis, bien plus qu’un hypothétique gène permettant d’être à l’aise au sommet des villes. C’est ce que précise d’emblée le National Museum of the American indian en consacrant une exposition à ces charpentiers de l’extrême : « beaucoup de gens pensent que les Mohawks n’ont pas le vertige, ce n’est pas vrai ». Lire la suite

Projet de revitalisation de Red Hook, à Brooklyn

Le projet de revitalisation de Red Hook, à Brooklyn, a été l’occasion de planifier la revitalisation d’une partie de l’ancien port de New-York. L’idée mise de l’avant a été de mettre en valeur l’art dans l’aménagement d’un ensemble urbain en lien avec les besoins du quartier et articulé autour du rapport à l’eau. La démarche a donc été d’utiliser les potentiels du site, en partenariat avec les acteurs locaux pour le redéveloppement d’un waterfront.

La rive de Brooklyn a, jusqu’à récemment, été consacrée exclusivement aux activités industrielles et portuaires. Le projet entend profiter de la désindustrialisation du secteur, des bâtiments et lots vacants au bord de l’eau, pour redonner le waterfront à la population.

La porte d'entrée

Composé d’une place publique, d’un centre culturel et communautaire, cet espace thématisé entend renforcer le lien social et créer des lieux de rencontre. L’espace partagé, la rue sans trottoir, favorise la sécurité des déplacements et la qualité de vie. La place publique est la porte d’entrée de la jetée pour accéder au bord de l’eau, elle se veut invitante pour la population des habitations sociales tout comme des citoyens de Brooklyn ou des touristes. Lire la suite