Copenhague: la ville durable n’est pas une utopie

Dans la capitale du Danemark, la voiture dominait depuis l’après-guerre. Comme dans la plupart des métropoles du monde, l’automobile se présentait comme un outil de mobilité plus moderne, incarnant la liberté individuelle. La saturation du réseau routier a néanmoins obligé les décideurs à tenir compte de plusieurs impacts: congestion et temps de déplacements décuplés, explosion du nombre d’accidents, pollution, déclin des commerces au centre-ville, etc. Copenhague a décidé de stopper l’inflation motorisée et l’invasion du domaine public par la voiture, pour redonner la ville aux piétons & cyclistes (en bref à l’Humain).

Via Gehl Architects

Résultat: La part modale du transport actif (cyclistes et piétons) est en forte hausse, de même que l’utilisation du transport collectif. Le centre-ville est de plus en plus attractif et on a dû créer des « autoroutes » pour vélo afin de répondre à la demande. Lire la suite

Publicités