Une rivière remplace une autoroute et redonne vie au coeur de Séoul

Une immense coulée verte a été implantée en plein centre-ville de Séoul, sur les bords d’une rivière auparavant enfouie.  En 2003, la ville coréenne a décidé de supprimer une autoroute pour la transformer en un parc linéaire de 8,4 km, ce qui donne un tout autre visage à la métropole. En moins de trois ans, l’infrastructure de 14 voies a été démolie et le centre de Séoul est redevenu un espace de bien-être pour tous. La rivière Cheonggyecheon qui était canalisée sous l’autoroute, a été remise à ciel ouvert, redonnée aux citoyens, verdie et réaménagée.

Séoul-rivière-simplifiée-BEST

Devenu un haut lieu d’attraction touristique, un cœur de ville pour les résidents et les travailleurs du centre de la mégalopole, cet aménagement incarne l’impact spectaculaire des choix d’aménagement.

Les autoroutes sont des césures dans la ville. Utiles lorsqu’elles servent à traverser sans avoir à s’arrêter, elles conduisent aussi à appauvrir leurs environnements directs. Elles sont des frontières urbaines de par leur dimension, leurs ruptures d’échelles mais aussi par la pollution de l’air et les nuisances sonores qu’elles provoquent. Puisqu’elles servent presqu’essentiellement les déplacements à longue distance mais qu’elles handicapent le territoire qu’elles traversent, de plus en plus de villes décident de réallouer les espaces précieux que ces infrastructures occupent. En transformant des milieux exclusivement dédiés aux voitures, les potentialités du territoire sont foisonnantes : déplacements à pied et à vélo, verdissement et biodiversité, lieux de rencontre et revitalisation des quartiers environnants.
Parmi les choix d’aménagement du 20e siècle, l’enfouissement des rivières et des ruisseaux au profit de routes et de bitume incarne un modernisme aveugle. En déterrant les cours d’eau et en redonnant leurs berges à l’humain, c’est la nature en ville qui reprend ses droits et redonne vie à des milieux denses et parfois déshumanisés.

À lire sur Urbabillard:
Copenhague: la ville durable n’est pas une utopie
Transformer le stationnement, jouer avec les mots et réinventer l’espace public
« Il était une fois…demain » Qu’arriverait-il si les villes étaient livrées à la nature
Dernière phase du High Line Park
Édouard François et l’architecture verte

Aussi:

Radio Canada « Rivières perdues »
http://rivieresperdues.radio-canada.ca/

Document intéressant:
« The life and death of urban highways »,  ITDP, EMBARQ
https://www.itdp.org/wp-content/uploads/2014/07/42.-LifeandDeathofUrbanHighways_031312.pdf

À propos Urbabillard
Partager la ville

2 Responses to Une rivière remplace une autoroute et redonne vie au coeur de Séoul

  1. Ping : Des dalles au-dessus des autoroutes | Urbabillard

  2. Ping : Vélos contre autos | Urbabillard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :